M1717 : le nouveau pari de Benoît Hamon

Suite aux échecs cuisants du Parti socialiste lors des élections précédentes, Benoît Hamon, fidèle adhèrent depuis trente ans, quitte sa famille politique et tente de refondre la gauche. Lutte contre une démocratie en perte de vitesse et une richesse mal répartie, renforcement d’une politique internationale et d’un environnement saint, valorisation de l’humain… C’est tout ce dont il est question avec le Mouvement du 1er Juillet.

Programme 2017 du PS : la chute libre

2017 a tout l’air de vouloir sonner le glas pour le Parti socialiste. Parti pourtant traditionnel de la Ve République, celui-ci ne parvient plus à s’imposer. Représenté par Benoît Hamon lors des élections présidentielles, il n’obtient que 6,2% des voix et se fait devancer par la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon. La chute est encore plus violente lors du renouvellement de l’Assemblée nationale. Le candidat est éliminé dès le premier tour des législatives dans la 11e circonscription des Yvelines (Trappes, Elancourt). Benoît Hamon arrive effectivement en troisième place derrière Nadia Haï de la République en marche (32,98%) et Jean Michel Fourgous (23,09%) des Républicains. Ce n’est pas le seul candidat du Parti socialiste à devoir reconnaître la défaite. Au jour d’aujourd’hui, le PS n’occupe plus que 33 sièges, soit 251 de moins qu’auparavant.

Vers une nouvelle gauche ?

Loin de perdre foi en ses idées, Benoît Hamon se donne pour projet de rassembler et de renforcer la gauche en France. Si le Parti socialiste ne parvient plus à le faire, il est convaincu que le Mouvement du 1er Juillet (M1717) en est capable. Le 1er Juillet 2017, c’est la date que l’ancien ministre de l’Education nationale a choisie pour lancer son mouvement. Ce jour là, devant 10 000 personnes réunies sur la pelouse de Reuilly du Bois de Vincesses à Paris, il invite tous les groupes politiques, les associations, les tendances à « dépasser le cadre des partis et converger ». Parmi les adhérents, on retrouve déjà le député Régis Juanico, l’ancienne ministre Dominique Bertinotti, le député européen Guillaume Balas et les anciens députés Barbara Romagnan et Mathieu Hanotin.

Benoît Hamon veut redonner l’espoir et le dynamisme que les Français ont perdu suite à la dégradation de la vie politique. Pour ce dernier, le Mouvement du 1er Juillet annonce une nouvelle ère pour la gauche et la revalorisation de ses véritables valeurs : démocratie, droits sociaux, environnement saint, travail au service de l’humain, solidarité. C’est donc aussi un moyen de faire pérenniser les idées de l’ancien candidat à la présidentielle, notamment l’instauration d’un revenu universel qui avait tant fait débat et la priorité au défi écologique. Y parviendra t-il cette fois-ci ? Certains semblent lui accorder une seconde chance. Les écologistes Cécile Duflot et Yannick Jadot, l’essayiste André Glucksmann, le journaliste Edwy Plenel et l’économiste Thomas Porcher le soutiennent dans ce combat. Seulement, Benoît Hamon refuse de reproduire les mêmes erreurs et veut prendre son temps pour réaliser correctement son programme. Malgré les élections sénatoriales de septembre 2017, il n’envisage pas de présenter des candidats pour le moment. Il nous faudra donc attendre les européennes de 2019, voire les municipales de 2020, pour admirer l’entrée en scène du M1717 !

Le Mouvement du 1er Juillet : la concrétisation d’une longue carrière politique

Politisé dès ses 20 ans, Benoît Hamon a eu le temps de prouver ses convictions à de multiples reprises. Tout d’abord Président du Mouvement des Jeunes socialistes en 1993, il a ensuite occupé les postes de député européen, ministre délégué à l’Economie sociale et solidaire sous le gouvernement de Jean Marc Ayrault, ministre de l’Education nationale de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en 2014 avant de reprendre son mandat de député à l’Assemblée nationale pour la commission des Affaires étrangères la même année. On le connaît pour sa loi établissant pour la première fois les modèles économiques et la spécificité des entreprises de léconomie sociale et solidaire mais aussi celles concernant l’action de groupe et le rééquilibrage du pouvoir entre consommateurs et professionnels. Il est également à l’initiative de la résolution en faveur de la reconnaissance de l’Etat de Palestine votée le 2 décembre 2014. Il participe grandement aux manifestations contre la loi Macron au point de signer à deux reprises une motion de censure au cours des négociations avec le gouvernement qu’il a quitté. Nous ne sommes donc pas très étonnés quand il fait de la parole du peuple, du développement tempérant, du travail au service de l’humain, de la démarchandisation du monde et de la construction d’une Europe pacifique, les cinq thèmes majeurs du Mouvement du 1er Juillet.

Concrètement, cela veut dire quoi ?

Pour une démocratie plus proche des attentes des Français, le parti de Benoît Hamon prévoit de donner plus de droits aux citoyens. Selon la feuille de route, ces derniers devraient pouvoir organiser des référendums, participer à la rédaction de la loi, s’exprimer par le biais d’un vote blanc reconnu, autant à l’échelle nationale qu’européenne. Ce changement ne se ressentirait pas uniquement sur le plan politique. Le mouvement du 1er Juillet entend mettre un terme aux inégalités « entre ceux qui ont et ceux qui n’ont pas », remédier à l’absence de réflexion sur la protection sociale et à la raréfaction du travail, notamment en faisant du développement des énergies renouvelables une nouvelle manne pour l’emploi. Avec une perspective sociale et solidaire, il s’agit de tourner davantage l’économie vers l’intérêt général en reconnaissant les activités des non salariés, en protégeant « les plus faibles des plus forts » -y compris les réfugiés- et en renforçant les liens avec l’international. 

Le Mouvement du 1er Juillet (M1717) vivra t-il assez longtemps pour transformer sa théorie en pratique ? Nous sommes le 17/01/17. Cela fait déjà plus de deux semaines que les paris sont lancés !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s