La guerre des Gauches

Après les élections présidentielles et législatives, la situation est très hétérogène pour les différents partis de gauche : de la réussite de la France Insoumise à l’échec du Parti Socialiste, on assiste aujourd’hui à un chamboulement des forces en présence. La création des groupes parlementaires en est l’exemple, des alliances ont été discutées et des scissions sont apparues. Ces différents mouvements incarnent des idées différentes. Il n’y a plus une force majeure à gauche mais deux, de force relativement égale.

La France Insoumise : principale force de gauche ?

La France Insoumise peut se targuer d’avoir réalisé un bon résultat, c’est peut-être le parti le plus fort au sortir de ces élections. Il prend une nouvelle place et veut jouer l’opposition face au gouvernement. Le parti de Jean-Luc Mélenchon sort grand vainqueur de ces campagnes électorales à gauche. Jusque-là relayé derrière le Parti Socialiste, son parti a pris un nouveau souffle. Avec ses 17 membres au Parlement, il a pu constituer un groupe parlementaire. Ces députés comptent bien faire valoir leurs idées et imposer leur « style » peu académique pour instaurer la VIème République grâce à leur « révolution citoyenne ».

Le Parti Communiste toujours présent

Le Parti Communiste de son côté a été très peu présent lors de la présidentielle. Il obtient 11 sièges aux élections législatives, ce qui est insuffisant pour créer un groupe. Il faut rappeler qu’un groupe parlementaire peut se constituer à partir de 15 personnes. Ils forment alors un groupe en compagnie de leurs alliés ultramarins : la Gauche démocrate et républicaine. Ce groupe affirme son indépendance notamment avec Mélenchon en annonçant le 21 juin qu’il ne se lierait pas avec la France Insoumise et souhaite incarner une gauche libre et nouvelle.

L’échec du PS

Enfin pour le PS, ces élections sont les plus dramatiques depuis la création du mouvement. Le quinquennat de François Hollande avait déjà marqué des divisions en son sein. Les frondeurs, avaient même quitté le gouvernement pour marquer leur désaccord. Les primaires ont été houleuses, et le candidat qui en est sorti : Benoît Hamon a réalisé le moins bon score jamais fait lors de la présidentielle. Ces primaires ont dévoilé les différents courants qui traversent ce parti :

          Une gauche modérée, proche du centre et qui au cours de ce quinquennat veut travailler avec le gouvernement, certains de ces membres sont d’ailleurs parti pour rejoindre la REM.

          Une gauche traditionnelle qui critique le choix de Benoit Hamon comme candidat et qui ne veut pas accorder une confiance aveugle au gouvernement en tentant de redevenir une force d’opposition.

Ces différentes forces au sein du PS ont amené à son implosion. L’onde de choc est importante : elle provoque le départ de plusieurs grandes figures telles que Manuel Valls ou Benoît Hamon, ce dernier quitte le parti pour créer son propre mouvement. Elle amène également la démission de Jean-Christophe Cambadélis à son poste de 1er secrétaire du PS.

La gauche dans son ensemble a donc vécu des perspectives différentes en fonction des partis qui la compose. La France Insoumise sort grand vainqueur de ce côté de l’hémicycle, le parti de Jean Luc Mélenchon obtient par les urnes la reconnaissance et la légitimité qu’il attendait espérant devenir la principale opposition au gouvernement. Le PCF est ses alliées quant à eux tentent d’insuffler un vent nouveau et libre. Enfin le PS de son côté est celui qui a subi le plus grand revers. Le parti est disloqué, de nombreux ténors sont partis et la refondation de celui-ci sera difficile tant les divergences idéologiques sont importantes. Les cinq années qui arrivent, découleront forcément vers des bouleversements au sein de ces mouvements pour aboutir à un basculement, peut-être irréversible, des forces de gauche.  

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s