Élection présidentielle : les nouvelles versions des engagements faits aux électeurs

Le second tour de l’élection présidentielle se déroulera ce dimanche. Les professions de foi des deux candidats, Marine Le Pen et Emmanuel Macron, sont en train d’être distribuées. Mais qu’est ce qu’une profession de foi en politique ? Il s’agit, en fait, d’un document réalisé par un candidat lors d’une élection politique pour présenter son programme et ses idées majeures sur lesquels il s’engage une fois élu. Qui plus est « préalablement à son envoi à tous les électeurs, accompagnée d’un bulletin de vote, la profession de foi est validée par une Commission de propagande qui vérifie sa conformité avec la loi et des règles précises. » Quels sont les changements entre ces versions actualisées et celles envoyées avant le premier tour de l’élection présidentielle ?

Marine Le Pen :

La profession de foi de la candidate du Front National a été simplifiée, autant sur le fond que sur la forme. Ses engagements en faveur de l’environnement, de la politique étrangère ou encore des droits des femmes ne figurent plus dans la version du second tour. Le retour à une monnaie nationale non plus, la position de la candidate sur le sujet étant plus qu’ambiguë, comme l’explique cet article du Monde. Au contraire, à l’instar de la suppression de l’Aide Médicale d’État qui permet la prise en charge financière des soins prodigués aux personnes en situation irrégulière, de nouveaux engagements ont été ajoutés.

La plupart du temps ses mesures ont été reformulées. Alors que Marine Le Pen souhaitait une « refonte totale » du RSI (Régime Social des Indépendants), elle propose désormais purement et simplement sa suppression. La sortie de l’espace européen de libre-circulation Schengen n’est plus évoquée, tout comme l’organisation d’un référendum sur l’appartenance à l’Union Européenne. Seule la renégociation des traités européens est mentionnée. Ces mesures apparaissent toujours dans la version complète de son programme, consultable sur son site de campagne.

Emmanuel Macron :

La mise en page est restée identique et le contenu n’a quasiment pas changé. Le candidat d’En Marche ! a toutefois réorganisé ses « six chantiers pour la France ». Le quatrième chantier à l’aube du premier tour, celui du « [renforcement de] la sécurité de la Nation » est désormais en première position. Marine Le Pen avait critiqué à plusieurs reprises le laxisme supposé d’Emmanuel Macron en matière de sécurité et de lutte contre le terrorisme.

«  Voilà donc quelqu’un (ndlr: E. Macron) qui se présente à l’élection présidentielle et qui n’a pas de programme pour mettre en protection le peuple français face au danger du terrorisme islamiste. »

Marine Le Pen, déclaration à la presse, 24 avril 2017.

Parmi les engagements figurant au verso du document envoyé à tous les électeurs, celui portant sur la création d’un service national universel et obligatoire a été supprimé. Contactée, l’équipe de communication d’Emmanuel Macron confirme que cette mesure figure toujours au programme. Enfin, l’engagement « restaurer la fierté d’être français » a été modifié en « défendre notre laïcité », une formulation moins polémique.

Le programme intégral du candidat qui se revendique ni de droite ni de gauche est disponible sur son site web.

Les professions de foi ne comprennent qu’une partie du programme des candidats. Les mesures qui y figurent constituent cependant les propositions phares.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s