Mayotte : manque de moyens pour les écoles

Mayotte est une petite île situé dans l’Océan indien, dont nous avons beaucoup entendu parler ces dernières années à cause du manque de moyens alloués à l’éducation. En effet, ce Département d’Outre-Mer est l’un des plus oublié par la métropole, par son éloignement géographique premièrement, mais aussi par sa pauvreté : Mayotte est une île très pauvre, de plus en plus d’habitants la peuplent mais malheureusement les moyens ne suivent pas, et les écoles ferment ou les enseignant manquent. Aujourd’hui, nous allons parler de ces problèmes de moyens scolaires qui entourent Mayotte.

Le manque de professeurs

Mayotte n’est pas réputé pour ses belles plages ou pour son climat paradisiaque comme peuvent l’être les Antilles mais malheureusement, sa réputation est de plus en plus instable. Les professeurs ne veulent plus s’y rendre tout comme les touristes car il y a un manque de sécurité extrême, une pauvreté affligeante et un éloignement du territoire très dérangeant pour les métropolitains. Le manque d’attractivité augmente donc les problèmes de Mayotte. Aucun professeur ne souhaite s’installer dans la peur de se faire voler ou agresser . A Mayotte en 2014, on dénombrait environs 50 professeurs agrégés sur le territoire. Qu’en est il en 2017 ? Le lundi 9 janvier a Mayotte, devait avoir lieu la rentrée des classes, malheureusement, elle a du être repoussée a cause d’une grève mise en place par les enseignants tentant de bloquer 130 écoles primaires, car ces derniers réclament que l’ensemble du département sois placé en zone REP+ (Réseau d’Éducation Prioritaire).

Les problèmes d’illettrisme

D’après une étude de l’INSEE en 2012, 33% des Mahorais ayant été scolarisés en France ne savaient ni lire ni écrire (contre 7% en France métropolitaine). C’est inconcevable à notre époque, avec une école publique et laïque à proximité de n’importe quel ville plus ou moins peuplée, que plus d’un quart de la population scolarisée ne sache ni lire ni écrire. De plus, le français n’étant pas la langue maternelle de nombreux Mahorais, il est compliqué pour la population de devoir apprendre une nouvelle langue sans encadrement décent.

effectifs
Évolution des effectifs scolaires Mahorais

Les infrastructures

Les infrastructures à Mayotte sont oubliées, délavées, en ruine et en manque. La France hexagonale n’arrive plus à suivre. Avec vingt-six naissances par jour sur l’île, il faudrait créer une classe par jour pour pouvoir accueillir tous les élèves : impossible pour un département déjà en sous effectifs de professeurs ! Lorsque l’on sait que le premier collège n’a ouvert qu’en 1963 , le premier lycée en 1976 et que les écoles maternelles publiques, elles, datent de 1993, on comprend le manque d’intérêt envers l’éducation. A la dernière rentrée 2016, trente-cinq classes de second degré vont ouvrir. Un espoir commence à naître sur l’île, chacun souhaitant de bonnes base afin d’aider les jeunes Mahorais à recevoir une meilleure éducation.

capture
Source : INSEE

Vivre avec la pauvreté amène la pauvreté, les enfants Mahorais doivent recevoir une éducation scolaire structurée afin de pouvoir poursuivre de belles études. Malheureusement, l’hexagone a du mal a agir. Les enfants n’ont plus de professeurs donc plus de cours donc plus d’enseignement de la langue française, plus de mathématiques, plus rien qui les aiderait à avancer dans leur vie future. Une réaction est donc urgente, pour ne pas priver tout une génération d’un département entier d’une vie digne de ce nom.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s