Le harcèlement scolaire : Quelle politique pour lutter contre ce fléau ?

« Le maintien d’un climat scolaire serein et apaisé est un préalable indispensable à la transmission des savoirs et à l’épanouissement des élèves.  Nombreux sont ceux, qui aujourd’hui, au sein de nos écoles, subissent une violence de tous les jours, moins visibles et dévastatrice pour des adolescents en pleine construction » Ce projet porté par la ministre de l’Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem n’est-il pas une réponse un peu tardive, du gouvernement, face à un fléau de plus en plus fréquent (et présent) dans de nombreux établissements scolaires français ?

Une prise de conscience :

Les estimations font état de 700 000 élèves victimes de harcèlement en France. Un harcèlement qui se détermine par la violence, la répétitivité et l’isolement de la victime. Nous savons aujourd’hui que l’enseignement est une priorité dans les programmes électoraux de nos politiques : le harcèlement scolaire étant à l’origine de nombreuses difficultés, d’absentéisme et de décrochage. Le harcèlement va donc à l’encontre des valeurs défendues par l’école : le respect de chacun, l’acceptation des différences, l’apprentissage de la citoyenneté.  Depuis 2012,  le gouvernement s’est lancé dans une véritable lutte contre le harcèlement à l’école.  La loi de refondation de l’école du 8 juillet 2013 a marqué un tournant en donnant une place primordiale à l’amélioration du climat scolaire. L’enjeu est  de  :

refonder une école sereine et citoyenne en redynamisant la vie scolaire et en prévenant et en traitant les problèmes de violence et d’insécurité ».

Forte de ses convictions, la ministre de l’éducation, Najat Vallaud-Belkacem lance le 5 novembre 2015, la première édition de la journée nationale « Non au harcèlement ». Briser la loi du silence, telle est la conviction de ce projet.

Capture d’écran 2016-11-20 à 17.45.15.png

Le cyber harcèlement, nouveau plan d’attaque pour le gouvernement :

Alors que s’ouvrait le 3 novembre 2016 la deuxième journée contre le harcèlement à l’école, les résultats des actions menées se font déjà sentir : le taux de harcèlement scolaire décroit. Pour cette deuxième édition, le gouvernement s’est lancé dans un nouveau chantier : celui du cyberharcèlement. C’est en effet aujourd’hui sur les réseaux sociaux que les attaques sont les plus nombreuses. Ce phénomène est devenu la cible du gouvernement, des parents révoltés, dépassés et d’adolescents sortis de ce combat.  Lors de cette deuxième journée, c’est le travail acharné des associations qui est mis en avant : actions dans les collèges, concours d’affiches de prévention…Les acteurs ne manquent pas d’idées pour venir à bout de ce fléau. Un nouveau support est disponible sur internet. Que vous soyez victime, témoin, parent ou professionnel, de nombreux conseils sont là pour vous rassurer et vous aider…

15151242_1374878112544684_1563187157_n.jpg

Le lien : http://www.nonauharcelement.education.gouv.fr


Campagne de sensibilisation 2016 – 2017


Le gouvernement tente, à sa manière, de lutter contre cette violence omniprésente et parfois virale dans la vie des jeunes. Pour toucher d’une manière peut-être un peu plus directe les jeunes, certains artistes (chanteurs, dessinateurs etc.) tentent de toucher les jeunes d’une manière peut-être plus « réaliste » en s’engageant contre le harcèlement et la violence, on en parle d’ailleurs dans la troisième partie de notre dossier et c’est ICI.

Une réflexion sur “Le harcèlement scolaire : Quelle politique pour lutter contre ce fléau ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s