D’où vient le harcèlement scolaire ?

En France, plus d’un million de jeunes, soit 10 % des élèves, serait victimes de harcèlement scolaire. Malheureusement plus de la moitié des jeunes harcelés n’osent pas en parler, par peur des conséquences.

 Les origines du harcèlement :

On peut parler de harcèlement scolaire quand une personne subit quotidiennement des attaques à répétition au sein d’une école, d’un collège ou d’un lycée. Ces attaques peuvent s’aggraver avec le temps et laisser de graves séquelles physiques et psychologiques. L’élève victime de harcèlement est souvent considéré comme le bouc-émissaire de l’agresseur voire d’un groupe.

Généralement, on retrouve des cas de harcèlement chez des personnes mal dans leur peau. Mais cela peut tout aussi bien arriver chez des élèves « bien dans leurs baskets ».

Le nombre de personnes harcelées augmente chaque année mais rare sont ceux qui osent en parler : on estime que plus de la moitié des victimes gardent le silence.

Les types de harcèlement

Il existe de nombreuses formes de harcèlement. Elles sont plus ou moins graves mais toutes peuvent laisser des séquelles à vie.

Capture d’écran 2016-11-20 à 18.17.56.png

2048x1536-fit_extrait-affiche-gagnante-concours-mobilisons-contre-harcelement

Un cas médiatisé : le témoignage de Jonathan Destin

Dernièrement, une vidéo a beaucoup tourné sur internet ; celle où Jonathan Destin, ancienne victime du harcèlement scolaire ose enfin parler de toute la souffrance qu’il a enduré plus jeune. Il a d’ailleurs, à cause de toute cette pression, fait une tentative de suicide qui a échoué en lui permettant, aujourd’hui, de sortir du harcèlement et d’inciter les gens à lutter contre les persécutions. Son témoignage a fait vibrer plus de 7 millions de personnes. Dans cette vidéo, Jonathan Destin dit :

Je veux témoigner pour inciter les jeunes dans mon cas à parler. À l’époque, pour moi, c’était (la mort, ndlr)  la seule échappatoire. Je ne pouvais pas parler à ma famille de ce que je vivais depuis la 5ème. Les gros mots, tous les jours, les insultes à cause de mon poids ou de mes notes. Des collégiens me frappaient. Ça a continué au lycée. Des personnes, venant de l’extérieur, m’ont racketté et menacé de mort. J’avais trop honte. Je gardais ça pour moi.

En 2013, Jonathan Destin a écrit un livre Condamné à me tuer, où il confie tout ce qu’il a subi.

Mais comment aider ?

Si vous connaissez une personne victime de harcèlement il faut absolument l’aider car si cela continue, elle peut se renfermer sur elle-même, retourner toute cette violence contre elle et sombrer petit à petit.

On ne le répète jamais assez mais la première chose à faire c’est d’en parler, à une personne de confiance.

Puis, allez parler à la victime et essayez de lui faire comprendre que vous voulez l’aider, qu’il lui reste un moyen de s’en sortir.

15086928_1821167648160291_1171409397_n

Est-ce bientôt terminé ?

NON… 

le harcèlement scolaire n’a pas encore disparu. Il faut continuer de se battre contre toutes ses formes.

En luttant contre le harcèlement et en aidant les victimes, on permet de faire prospérer des valeurs de respect et d’acceptation des différences. Lutter contre le harcèlement scolaire c’est aussi lutter contre toutes formes de discriminations.

Face à un fléau de plus en plus grandissant, comment le gouvernement a-t-il décidé de réagir ? La suite du dossier sur le harcèlement scolaire ICI.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s