Le nouveau tome d’Harry Potter : La sortie tant attendue

Tous les lecteurs d’Harry Potter ont rêvé, un jour, d’être sorciers à Poudlard, de devenir champion de Quidditch ou de brandir la coupe du Tournois des Trois Sorciers. Ils étaient inconsolables depuis le tome 7 qui signait la fin de la saga en 2007. Heureusement, J.K Rowling a décidé de prolonger ces rêves d’enfance avec un nouveau tome : « Harry Potter et l’enfant maudit ».

Le tome 8 de la saga est sorti le 14 octobre 2016 en français, chez l’éditeur Gallimard Jeunesse. « Harry Potter et l’enfant maudit » avait déjà été publié le 31 juillet 2016 dans sa langue d’origine et avait satisfait plus de 40 000 lecteurs en France. Il s’agit en fait d’une adaptation de la pièce de théâtre, mise en scène par Jack Thorne et jouée depuis le 30 juillet 2016 au Palace Theatre, à Londres.

Potter Junior

L’histoire de ce nouveau tome se passe 19 ans après « Harry Potter et les Reliques de la mort », et a comme personnage principal, non pas notre cher Harry, mais bel et bien un de ses fils : Albus Severus Potter.

On retrouve tout de même notre trio infernal préféré : Harry Potter, Hermione Granger et Ron Weasley, mais cette fois-ci, dans le rôle de parents. Harry est marié à Ginny Weasley, petite sœur de Ron qui, lui, est évidemment marié à Hermione. Les deux couples vivent leur quotidien tantôt travaillant d’arrache-pied au ministère de la Magie, tantôt s’occupant de leur famille respective.

L’histoire commence lorsqu’Albus rentre pour la première fois à l’école de sorciers de Poudlard. On se retrouve alors sur la fameuse voie 9 ¾ en compagnie de toute la famille pour assister à la rencontre entre Albus et Scorpius Malefoy qui vont devenir inséparables.

Contrairement à ses parents et à ses frères et sœurs, Albus va haïr Poudlard. Il déteste être considéré comme « le fils indigne d’Harry Potter » et aimerait avoir sa propre renommée. Quitte à braver l’autorité de son père. Son acolyte, Scorpius, est dans la même situation : il voudrait se débarrasser des nombreuses rumeurs qui courent sur lui.

On suit alors ce duo dans de nombreuses aventures pleines de rebondissements et de suspense.

Le côté obscur de Poudlard

Le tome 8 a reçu des critiques très diverses de la part des médias et des fans.

Certains lecteurs d’Harry Potter ont trouvé que cette nouvelle aventure sortait totalement de l’ambiance joyeuse et enfantine de la saga. En effet « Harry Potter et l’enfant maudit » est beaucoup plus sombre que les tomes précédents à cause des nombreux mystères planant autour des deux protagonistes. Des lecteurs ont aussi été surpris de la violence verbale de certaines scènes, notamment entre Albus et son père.

Heureusement, pour la plupart des fans, ce tome est un nouveau chef-d’œuvre de J.K Rowling et donne envie d’aller voir la pièce : Sur scène, les effets spéciaux doivent être très impressionnants.

Passer de moldu à sorcier

Alors faut-il lire « Harry Potter et l’enfant maudit » ? La réponse est oui, à condition de connaitre l’univers magique du sorcier à lunettes et de l’apprécier. Ce livre s’adresse aux fans des premiers tomes qui ont grandi en même temps qu’Harry et qui connaissent éventuellement les mêmes problèmes familiaux que lui.

Ce nouveau tome est, une fois de plus, bourré d’émotions pour nous permettre de nous glisser à nouveau dans la peau d’un sorcier du monde magique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s