Génération what, un grand pas pour la jeunesse d’outre-mer

Génération what, qu’est ce que c’est ? C’est un questionnaire proposé par l’Union Européenne qui vise les jeunes, entre 16 et 34 ans, afin de connaître leur mode de vie ( leurs activités, le milieu où ils évoluent, leur façon de penser). Pour la France, c’est une façon d’en savoir un peu plus sur les jeunes d’outre-mer…

Comment ça se passe ?

Dans ce questionnaire, on commence par vous demander de vous présenter, votre âge,votre sexe, votre département, votre niveau d’étude, si vous vivez encore chez vos parents. Puis après les questions générales, on passe aux questions plus intimes comme « Pour toi, les relations amoureuses c’est..? »,  «Aujourd’hui en France, le système éducatif prépare efficacement au marché du travail », « Es-tu ami avec tes parents sur Facebook », ou encore «L’immigration est une source d’enrichissement culturel »… Les questions sont très vastes et portent sur différents sujets, ce qui permet de toucher un maximum de personnes.
En résumé, l’étude cherche à comprendre le fonctionnement de vie par tranche d’âge.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Où sont les jeunes d’outre-mer dans tout ça ?

Qu’est ce que les jeunes en pensent? En Guyane plus de 38000 personnes ont répondu a ce questionnaire. En comparant les chiffres ont s’aperçoit que les 16/17 ans sont une minorité a répondre au sondage. Pourquoi ? On constate la difficulté rencontrée à se projeter hors de leur sphère d’adolescent. En effet au travers des réponses, les résultats démontrent cette difficulté que les plus jeunes ont à sortir de « leur bulle ». Tout en étant connectés sur le monde, on ne sens pas une réelle motivation pour ouvrir les yeux sur leur monde de demain. Ils se désintéressent de ce type de questionnaire du fait de l’éloignement géographique, du manque de possibilité d’études supérieurs par rapport à la métropole et l’ignorance des politiciens vis a vis des DOM.

La tranche des 18/25 ans est celle qui a répondu massivement à ce questionnaire. Souvent en étude secondaire leurs avis montrent un intérêt au monde dans lequel ils vivent. Engagés dans les associations, la vie politique ils se différencient de leur cadet par l’intérêt de changer les codes, en bousculant l’ordre établie en devenant des acteurs de la vie sociale.
En fait elle représente le changement, dans les DROM-COM (Départements et Régions d’Outre-Mer – Collectivités d’Outre-Mer). Dans ces départements, l’évolution est de plus en plus nécessaire, les 18/25 ans ont compris que plus d’éducation et moins de violence est un besoin urgent pour les générations futurs.

Sur ce sondage, la rubrique « outre-mer » est abordé sous différents angles, certaines questions s’adressent aux métropolitains, et d’autres au contraires sont pour les jeunes d’outres-mer. On peux remarquer que les métropolitains accordent une certaine importance aux outre-mers, ils pensent pour une grande majorité, 89% des répondant, que les outre-mers sont un atout pour la métropole. Ils pensent que les outres mers sont spécifiquement là pour leur place culturel à 66%, à 64% pour le coté touristique, à 62% pour la géo-stratégie, on pense notamment a la base de lancement des fusées Ariane à Kourou, à 55% pour le sport. Mais à la fois le plus important et le plus choquant c’est le très faible taux de 3% de répondants métropolitains qui considèrent la place et le rôle politique de la Guyane. Alors que la Guyane comme les autres territoires d’outre-mer ont quand même leur mot à dire par rapport a la politique, un exemple tout récent est la réunion politique organisé vendredi 21 octobre par le comité de soutien à Alain Juppé à l’hôtel de ville de Rémire.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Comme le souligne Clive Martin sur VICE :

« Cette génération, un brin désabusée, par un manque de volonté global à se conformer aux grands principes qui régissent la vie d’adulte ».

Cette affirmation est vrai aussi bien pour les jeunes (16/17 ans) que dans les DOM où la jeunesse se sent ignorée. Finalement, ce questionnaire permet de sonner l’alerte sur le mal-être des jeunes Domiens.

Léonie Kipp

Une réflexion sur “Génération what, un grand pas pour la jeunesse d’outre-mer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s