USA, regain de violence sur fond de tensions raciales

Alors que les Américains peinent encore à se remettre de la fusillade ayant coûté la vie à cinq policiers départementaux à Dallas, le jeudi 7 juillet au soir,  les mêmes événements se sont répétés à Bâton Rouge, en Louisiane, où de nouveau, trois policiers ont trouvé la mort après avoir subi une embuscade.

Cette affirmation de la violence comme unique moyen de se faire entendre fait écho aux dernières violences policières en date aux Etats Unis, et notamment l’assassinat d’Aston Sterling, 37 ans, par un officier de police. Alors que le mandat d’Obama touche à sa fin, la communauté afro-américaine se sent menacée par la vague populiste et conservatrice qui touche le pays. A cette crainte générale de se retrouver avec un gouvernement discriminant, comme durant la période pré-Kennedy, vient s’ajouter la lassitude de la jeunesse noire vis à vis des dérives policières devenues monnaie courante dans les grandes villes du pays. La colère de la communauté a su toutefois être admirablement bien canalisée au sein du mouvement militant « Black Lives Matter« , et ce faisant, les manifestations qui firent suite aux bavures n’ont pas tournées à l’émeute, comme à Ferguson durant l’été 2014. C’est pourtant la plus grande des haines qui s’est exprimée ces derniers jours au pays de l’abondance, non loin d’une simple bagarre entre forces de l’ordre et jeunes afro-américains, c’est tout bonnement les meurtres prémédités de huit officiers de police par des individus se revendiquant du suprématisme noir. Micah Johnson, l’auteur de la tuerie de Dallas , a précisé avant de passer à l’acte, « vouloir tuer le plus de blancs possibles« . Cette démonstration de racisme anti-blanc est inquiétante dans le sens où les Etats Unis sont un pays qui assure sa cohésion sociale sur l’entente et la confiance entre communautés. Ces actes extrêmes ne contribuent qu’à décrédibiliser le mouvement militant noir et amplifier la répression policière, alors que ce dernier parvenait à se dérouler dans un civisme étonnant.

Afficher l'image d'origine
En réponse au racisme perdurant, de nombreuses associations telles que Black Lives Matter manifestent

Il serait vraiment dommage que ces agissements, isolés et non représentatifs, fassent oublier une des facettes de ce conflit social, malheureusement trop peu relayée, la médiation. A la suite des événements de Dallas, la ville s’est soudainement crispée, personne n’osait y croire et pourtant ce jour là, cinq hommes trouvaient la mort sous les balles de tireurs embusqués. Alors que la situation se tend de plus en plus, des photos circulant sur le net montrant des hommes noirs portant des armes et patrouillant dans les banlieues américaines , à la manière de miliciens, affolent la toile et laissent imaginer le pire. Et pourtant, derrière ce sombre paysage de division et de crainte, une lueur d’espoir de réconciliation apparaît et prend la forme de médiation directe entre la jeunesse encore dans les rues de Los Angeles à scander « mort aux flics » et la police départementale, à bout de souffle est sur les nerfs. Cette médiation prend forme sous la volonté des rappeurs Snoop Dogg et The Game qui défilent devant le quartier général du L.A.P.D pour demander l’ouverture d’un dialogue. Reçus en privé par Eric Garcetti, maire de L.A et le chef de la police, les quatre hommes ont discuté afin de parvenir à un règlement de la situation, à un apaisement que les deux parties commençaient à voir partir en fumée.

Les événements tragiques de Dallas et de Bâton Rouge, résultant de l’idéologie haineuse et raciste qu’est le suprématisme noir fragilisent une nouvelle fois la société américaine, déjà fracturée sur le plan politique et dont les classes sociales inférieures sont sur le bord de l’implosion. A l’heure où ces lignes sont écrites, la paix sociale dans les banlieues américaine est loin d’être une certitude. L’inconnu de la présidentielle amène de nombreux doutes et une possible élection du candidat républicain Donald Trump au poste de président pourrait conduire à l’ébranlement durable de la cohabitation entre communautés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s