Questions de citoyenneté : la parole aux jeunes

L’association Éveil organisait, pour la deuxième fois, un concours vidéo auquel pouvaient participer les collégiens et lycéens d’Ile-de-France. Le but de ce concours était de permettre aux jeunes de s’exprimer sur un thème essentiel de la société et de s’impliquer en tant que citoyen à part entière dans un projet de groupe ambitieux. Cette année encore les lauréats ont fait preuve de créativité et de talent.

 

Un concours en lien avec l’actualité

 Quel meilleur endroit que la Cité du Cinéma pour récompenser les gagnants de cette deuxième édition du concours “Éveil à la Citoyenneté” ? Les élèves du CVL du lycée Romain Rolland de Goussainville (Val d’Oise) et ceux des classes de 4e et de 3e du collège Les Champs-Philippe de La Garenne-Colombes (Hauts de Seine) se sont donc retrouvés le matin du jeudi 26 mai dans le restaurant de la Cité pour recevoir leur prix.

Le thème du concours cette année coïncidait parfaitement avec les événements tragiques qui ont touché la France et la Belgique ces derniers mois. En effet, le Droit à la liberté d’expression et d’opinion est un sujet d’actualité essentiel au vu des attentats contre Charlie Hebdo du 7 janvier 2015 ou encore ceux du 13 novembre dernier, puisque les djihadistes s’en sont pris à la France pour tout le mode de vie et de liberté qu’elle représente. Les élèves devaient donc réaliser une vidéo traitant de la liberté d’expression avec le plus de créativité et de pertinence possible. Les deux lauréats ont excellemment répondu chacun dans leur genre aux exigences du jury. Celui-ci était composé cette année de Geneviève Avenard, Défenseure des enfants et adjointe du Défenseur des droits; de Jérôme Damblant, inspecteur d’académie et inspecteur pédagogique régional d’Histoire-géographie; ainsi que d’Anne-Marie Burelle, présidente de l’association et d’Andrée Sfeir, déléguée générale et du Comité citoyen jeunes de l’association.

Deux angles différents de qualité pour un même sujet

La première vidéo présentée lors de la cérémonie était celle du lycée Romain Rolland, intitulée “La liberté d’expression et ses limites”. Quatre élèves débatant de ce qu’on pouvait dire ou faire librement, réalisaient par la suite des petites scènes démontrant que la liberté d’expression n’était pas sans limites. Très humoristiques et pédagogiques, ces sketchs étaient très bien joués par les lycéens et permettaient de comprendre et d’aborder un sujet important avec légèreté. De plus, le fait qu’ils aient recréé des situations possibles dans la vie de tous les jours ajoutait du réalisme à leur film. Enfin, la présence d’une voix off pour expliquer clairement la nécessité d’une législation afin de permettre de jouir de sa liberté sans empiéter celle des autres, éclairait leurs propos.

  “La liberté d’expression et ses limites” du Lycée Romain Rolland

La deuxième vidéo, réalisée par les collégiens des Champs-Philippe était quant à elle nommée “Liberté, je crie ton nom”. Plus plongée dans l’émotion et dans l’art plutôt que le réalisme et l’humour, elle mettait en scène les élèves pendant des cours le lendemain des attentats contre la rédaction de Charlie Hebdo. Les élèves réfléchissaient avec leurs professeurs de Français et d’Anglais à ce que signifiait pour eux la liberté. Une attention était portée sur les détails, puisque des symboles, tels que le tableau La liberté guidant le peuple d’Eugène Delacroix ou la Déclaration des Droits de l’Homme, étaient présents tout au long de la vidéo. Le pari de toucher le spectateur était vraiment réussi grâce à des scènes très réfléchies et l’interprétation par l’une des élèves d’Un Automne à Paris, composée spécialement en hommage aux victimes des attentats par Ibrahim Maalouf, en bande-son.

Les deux vidéos faisaient preuve d’une qualité de réalisation et de mise en scène étonnantes pour des élèves du secondaire et méritaient parfaitement leur prix. Après la remise de leur diplôme et d’une séance-photo pour chacun des lauréats, les élèves ont pu profiter d’une visite de la Cité du Cinéma et ont tous reçu une place de cinéma.

home-page-2-980x450
La cité du cinéma où s’est déroulée la remise des prix

Un engagement sincère dans le projet

Ce qui était vraiment marquant à travers leurs discours étaient le plaisir de participer à ce projet mais surtout la volonté de prendre la parole en tant que citoyen à part entière qu’avaient ces jeunes. Ils trouvaient cela « dommage », voire « révoltant », que les médias n’aient pas eu d’intérêt pour ce qu’eux, en tant que jeunes citoyens français, pouvaient avoir comme réactions sur ces attaques contre la France mais aussi contre ses valeurs. En discutant avec certains d’entre eux, j’ai pu découvrir la fierté de s’engager et d’être récompensé pour leur travail ainsi que le plaisir et l’amusement de jouer pour la première fois la comédie tout en s’y découvrant un certain talent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s