Dalton Trumbo, un éclairage sur les années noires de la société américaine

 

Guerre froide, communisme, chasse aux sorcières le film  Dalton Trumbo offre un angle d’approche sur cette sombre période des années post-guerre. Le film Dalton Trumbo, écrit par John McNamara et réalisé par Jay Roach, retrace la vie de l’un des scénaristes clés d’Hollywood. Souvent méconnu du grand public, l’histoire de Dalton Trumbo, racontée ici, nous révèle la secousse violente qui ébranla le milieu cinématographique de l’après-guerre.

Les USA et leur politique  anti-marxiste

En effet, à partir de 1945, les Etats Unis avec à leur tête Truman, se lancent dans une farouche politique anti-communiste. L’ennemi numéro un étant l’URSS, qui fonctionne sur un système antagoniste du capitalisme, les USA ne peuvent supporter des citoyens américains partageant  la même idéologie. Les partisans sont alors traqués et poursuivis car ils représentent une menace potentielle pour le pays. C’est alors que s’ouvre “la chasse aux sorcières”, lancée par le sénateur Joseph McCarthy, qui vise à démasquer les communistes et à les mettre hors d’état de nuire.

Cette paranoïa touche également le milieu le plus en vogue à l’époque, l’industrie du cinéma hollywoodien.

De nombreux scénaristes et hommes d’affaires se voient alors interdit d’écrire, de produire et de réaliser des films car ils détiennent une carte au Parti Communiste.

Dalton Trumbo,  représentant de scénaristes maltraités

C’est le cas de Dalton Trumbo, scénariste très riche, produisant des films à succès. Néanmoins, sa notoriété ne l’empêche pas d’être convoqué devant le tribunal de Washington et d’être jugé. Refusant de répondre de manière claire aux questions du juge qui lui semblent injustes et infondées, il sera condamné à  la prison.

Là bas, il rencontre un juge emprisonné pour fraude fiscale et se retrouve à côtoyer des meurtriers. C’est alors que l’on se rend compte de la dureté et de l’extrême violence à laquelle les communistes étaient exposés. Trumbo est arraché à sa femme et  ses enfants et jeté en prison comme un vulgaire criminel.

A sa sortie, deux ans plus tard, il retrouve sa famille, certains de ses amis (ceux du moins qui n’ont pas été identifiés comme communistes) et son quotidien. Cependant, celui-ci a changé. Dorénavant, il ne peut plus écrire librement et ne peut donc plus travailler car, étant identifié sur la “liste noire”, liste qui regroupe les personnes considérées comme une menace pour l’Etat, on lui refuse tout travail. De plus, on lui interdit  surtout d’écrire par peur de le laisser diffuser ses idées “néfastes”.

140669
Affiche du fiche Dalton Trumbo

La réaction de D. Trumbo face à cette censure

Il décide alors de faire appel à un de ses anciens amis mais utilise aussi des pseudonymes et de nombreux stratagèmes afin de diffuser ses oeuvres pour subvenir aux besoins de sa famille.

Dalton Trumbo est en lui-même un personnage bien à part. Frondeur et déterminé, il se battra toujours pour faire valoir ses droits. Il est pendant tout le film sur sa machine à écrire, toujours à essayer de trouver un nouveau  scénario, le succès de demain. Le bruit des touches métalliques, l’alcool et la cigarette rythment la vie du cinéaste. Il a par ailleurs la particularité d’écrire dans son bain où il reste par conséquent de longues heures…

Ainsi, deux de ses films Vacances Romaines (1953) ou encore Les clameurs se sont tues (1956) ont reçu des Oscars, mais ne lui ont été attribués officiellement que bien plus tard.

A travers ce film, il nous est donné à voir à la fois le monde du cinéma hollywoodien des années 50 mais aussi les difficultés quotidiennes que rencontraient les communistes aux USA, dans un monde où la peur du bolchevisme régnait.

Comment un pays tel que les Etats Unis, qui incarne tant la liberté a-t-il pu condamner ainsi des Hommes dont la seule faute était de penser différemment ?

Les raisons pour lesquelles vous devez  voir ce film  ?

Dalton Trumbo est donc un film qui dénonce à la fois l’oppression des communistes dans les années 50, mais aussi le climat de délation qui règne alors. Il y a un rapide clin d’oeil au président Kennedy qui mit fin à ce climat. En effet,on le voit apparaître au dénouement du film, sortant de la salle de cinéma où il a vu la projection de l’une des oeuvres  de Dalton Trumbo, qu’il trouva très réussie, bien qu’il s’agisse d’un film réalisé par un communiste. Cela met donc un point final à cette persécution et cette marginalisation du personnage éponyme.

Dalton Trumbo, en plus d’être un film intéressant et instructif, nous plonge dans un milieu bien particulier qu’est le cinéma Hollywoodien, au début de ses heures de gloire… Un film à voir absolument !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s