Une vidéo contre le harcèlement, preuve qu’il est toujours d’actualité

Avant-hier, jeudi 5 novembre 2015, avait lieu la première journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire. Lutte qui est aujourd’hui toujours aussi nécessaire, si ce n’est plus au vu des nouvelles formes que le harcèlement peut avoir et du manque d’information dessus. Des campagnes permettent de rappeler qu’une action de tous est nécessaire.

Un phénomène courant, mais pas assez dénoncé

Le harcèlement scolaire toucherait 12% des écoliers, 10% des collégiens et 3,4% des lycéens selon le ministère de l’Education nationale. Pourtant, la campagne de communication lancée jeudi n’était que la troisième en quatre ans. En effet, bien que le phénomène soit assez présent dans les établissements, il n’est pas forcément visible, puisque les victimes ou les témoins du harcèlement d’un autre élève  n’osent pas témoigner dans la plupart des cas. De plus, bien que des affiches de sensibilisation incitant les élèves à s’exprimer et comprendre qu’ils en sont victimes soient présentes dans tous les collèges et lycées de France, le sujet reste quelque peu tabou encore aujourd’hui.

Le harcèlement présent dans les écoles mais pas seulement

Cette journée de lutte contre le harcèlement met surtout en lumière sa présence dans les établissements scolaires, touchant beaucoup de jeunes, que ce soit en cours ou sur Internet. En effet, aujourd’hui avec les réseaux sociaux, des nouveaux espaces de communication ont été ouverts, mais le risque de cyber-violence aussi. Ainsi, des sites comme Facebook ou Ask* donnent aux persécuteurs de nouvelles possibilités de procéder anonymement et de façon plus simple et rapide. Cependant, la forme scolaire du harcèlement n’est malheureusement pas la seule ou la plus présente aujourd’hui en France. Le harcèlement de rue est encore plus courant et semble être devenu encore plus anodin. L’association “Lille sans relou”, à travers une vidéo postée sur YouTube, dénonce ce dernier présent quotidiennement dans les rues de Lille. Dans cette vidéo, on découvre différentes phrases extrêmement vulgaires et crues, mais qui pourtant sont basées sur des témoignages réels. Intitulée “Et maintenant, on fait quoi?”, cette vidéo rappelle que tout le monde peut en être victime mais surtout peut agir.

Le meilleur moyen contre le harcèlement: en parler

A travers les campagnes de l’Education nationale et de l’association ‘Lille sans relou’, l’importance du fait que le harcèlement soit dénoncé et que les victimes s’expriment a été rappelée. En effet, pour que la lutte soit efficace il faut pouvoir identifier le harcèlement et donc être renseigné, que ce soit par les professeurs ou son entourage. De plus, lorsqu’une personne en est victime, le meilleur moyen de s’en sortir est d’en parler. Un numéro vert a été créé par le ministère de l’Education pour les victimes, les élèves témoins, les parents ou encore les enseignants : le 30 20.
Le harcèlement n’est pas quelque chose de normal et est même puni par la loi. La meilleure façon de lutter contre est d’agir et d’en parler.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s