Port d’arme aux Etats-Unis: entre joie et désillusion

Le deuxième amendement de la Constitution étasunienne de 1871 garantit, pour tout citoyen américain, le droit de porter une ou des armes. En 2008, suite à des réformes de limitation dans certains Etats du pays, la Cour Suprême américaine a réaffirmé le droit de chaque citoyen à posséder une arme.

Ancré dans la culture et dans la Constitution étatsunienne, le port d’arme est devenu banal dans de nombreux Etats.

Seulement, cela peut causer de nombreuses dérives, et l’american dream ne fait alors plus rêver.

Si l’on compare parmi les pays les plus développés, les Etats-Unis sont le pays ayant connu le plus de fusillades durant les 15 dernières années. Au total, leur nombre s’élève à 133. Tandis que Allemagne n’en a connu que 6, et le Canada 3… Cependant on constate que le ratio baisse (on exclue les violences de gang et les actes de terrorisme). Cela nous prouve que la vente d’ armes en totale liberté n’est certainement pas quelque chose de bon.

Et encore, tout cela n’est pas un rapport de grandeur, de chiffre. Le fait de vivre dans un pays à forte population ne fait pas augmenter le taux de tués par balle. Par exemple, sur 1000 personnes, la Finlande connaît un taux de mort par balle égal, alors que sa population est nettement moins grande. On en conclue donc que ce genre de tragédie apparaît bien plus souvent aux Etats-Unis.

Ainsi, entre 1982 et 2012, il y avait un cas environ tout les 200 jours. Entre 2012 et aujourd’hui, ce chiffre baisse à un ratio de 64 jours. (Hors violence domestique et affaire de gang).

Néanmoins, il n’y a pas que ce problème qui est mis en avant.

Quelques cas particuliers :  suicides et homicides

Les suicides ont aussi leur part dans l’utilisations des armes à feu.

En comparant les 10 pays les plus touchés par le suicide, on se rend compte que les Etats-Unis arrivent premier, avec au moins la moitié tuée par balle.

Les personnes se suicidant le plus par arme sont les hommes blancs. Un homme sur deux utilisera une arme à feu pour mettre fin à ses jours. Une autre remarque importante : le taux de suicide est en constante évolution. Depuis 2008, alors que le taux d’homicide est en baisse, celui de suicide ne fait que grimper, et plusieurs hypothèses peuvent venir expliquer ceci.

La comparaison des Etats-Unis avec les autres pays occidentaux montre encore une fois que le taux d’homicide par arme à feu est spectaculairement plus grand de l’autre côté de l’Atlantique . Selon l’OCDE, pour 100.000 personnes, 3,5% seront tuées par balles. Les principales victimes de ces actes sont de jeunes hommes noirs. Une des explications possible à tout ceci serait que les Etats-Unis seraient victimes de beaucoup plus de crimes que d’autres pays.

Si on s’attarde sur les chiffres du cambriolage, les Etats-Unis ne se trouvent pas en tête pour cette fois, puisqu’ils sont devancés par la Suisse, l’Australie, la Nouvelle Zélande, le Danemark et les Pays-Bas. Néanmoins le ratio reste tout de même élevé puisqu’environ 500 cambriolages sont commis sur 100.000 ménages.

La hausse de la criminalité : un problème exclusivement américain ?

En réalité, ce n’est pas que les États Unis sont victimes de plus de crimes, c’est simplement que cette criminalité est beaucoup plus violente et mortelle.

Le nombre de décès par arme aux Etats-Unis est supérieur au total des victime du sida, des trafics de drogue, des attaques terroristes, et de soldats en guerre !

On pourrait donc dire que la violence par arme est uniquement un problème americain, de par ces statistiques. On estime aujourd’hui que 75 personnes sur 100 détiennent au moins une arme. Les américains se trouvent sur la première place du podium de détention d’arme à feu, suivi de la Suisse où un peu moins de 50 personnes sur 100 en posséderaient.

Si l’on regarde les 10 pays les plus développés, la majeure partie demande des indications précises avant l’achat d’une arme à feu. Pour se procurer une arme, il faudra fournir une licence d’utilisation, donner une raison valable pour la poursuite de l’achat, et ¾ des pays préconisent des séances d’entraînement. Dans tout les cas l’achat et l’arme seront enregistrés officiellement.

Il n’y a qu’aux États Unis que l’on peut acheter une arme comme si l’on achetait du pain. (Certains Etats ont quand même instauré quelques lois pour réguler les ventes). Il est donc très simple d’obtenir une arme, bien plus qu’une maison ou même de quoi manger.

Un changement de cap ?

Cependant, depuis l’arrivée de Barack Obama à la présidence en 2008, le nombre de vérifications des antécédents de l’acheteur a énormément augmenté :  Une mesure de plus pour le bien de la population américaine.

On peut facilement noter que le nombre de morts par balle est extrêmement corrélé au nombre d’armes à feu détenues par la population. Certains parleront de légitime défense, en réalité cela ne représente que la peur et le désespoir qui ronge le peuple américain. Les homicides sont plus fréquents dans les périodes de crises, où les chiffres de la pauvreté et du chômage s’alourdissent.

Il en est de même pour les chiffres du suicide, mais cela semble logique, puisqu’ une personne avec une arme est beaucoup plus dangereuse qu’une personne sans.

Entre les fusillades, les violences de gang, les suicides… Les États Unis n’ont pas qu’un seul problème avec les armes, ils ont tout ceux leur étant associés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s