La contrefaçon des médicaments 1/2 – Présentation

Si les médicaments authentiques possèdent les propriétés curatives et préventives à l’égard des maladies, les médicaments falsifiés présentent de nombreux risques. Parce que les médicaments et les produits de santé ne sont pas des biens de consommation comme les autres, leurs contrefaçons ne sont pas des contrefaçons comme les autres. Elles tuent chaque jour et menacent la vie d’un nombre considérable de patients à travers le monde, abusés et dupés par des escroqueries. Les médicaments sont aujourd’hui le premier secteur touché par la contrefaçon et dépassent les vêtements, les produits de soin corporel, les telephones.

Une de ces deux gélules peut vous tuer. Pouvez-vous dire laquelle?

     Il n’existe pas à proprement parler de définition de ce qu’est un « faux médicament ». Il s’agit alors d’un médicament qui n’est pas ce qu’il prétend être et est destiné à tromper le consommateur.

On retrouve des médicaments faux ou contrefaits partout dans le monde. Ils sont toujours illégaux. Ils peuvent entraîner des échecs thérapeutiques, voire la mort. Leur élimination constitue un défi considérable pour la santé publique. Dans plus de 50% des cas, on a observé que les médicaments achetés sur des sites internet dissimulant leur adresse physique étaientdes contrefaçons.Le problème de la contrefaçon est le plus aigu dans les régions où les systèmes de réglementation pharmaceutique et de contrôle de son application sont les plus faibles. Dans la plupart des pays industrialisés dotés de systèmes réglementaires et de contrôles du marché efficaces, son incidence est faible mais toujours d’actualité. Dans de nombreux pays africains, dans certaines régions d’Asie, d’Amérique latine et dans les pays en économie de transition, ce fléau est une activité criminelle internationale organisée et en constante evolution.

Plusieurs facteurs contribuent au problème

Le paiement des médicaments peut représenter une part importante des revenus d’une personne ou d’une famille. Certains vont donc chercher à se procurer des médicaments à moindre coût, que l’on trouve souvent dans des points de vente non réglementés, où la probabilité de la présence de contrefaçons est plus forte.La contrefaçon de médicaments peut être très lucrative. Comme de nombreux pays n’ont pas encore adopté de législation dissuasive, il arrive souvent que les contrefacteurs ne craignent pas les poursuites.La croissance du commerce international des principes actifs et des médicaments ajoute une complexité supplémentaire à ce problème.

Différents types de médicaments contrefaits

La contrefaçon de médicaments peut prendre des formes diverses. Elle peut toucher le conditionnement extérieur du médicament (la boîte et les différentes mentions obligatoires) ou l’emballage primaire qui enveloppe le produit ou encore le médicament lui-même.

On distingue généralement trois types de contrefaçons :

-Les produits contenant le ou les bons principes actifs, mais souvent de façon sous-dosée.

-Les produits dans lesquels on ne trouve aucune trace de principe actif.

-Les produits contenant des impuretés, d’autres produits que ceux annoncés, voire des substances toxiques qui peuvent parfois s’avérer dangereuses.

De manière générale, dans les pays développés, les contrefacteurs privilégient :

 1) Les spécialités dont le prix de vente est élevé : une semaine de traitement dans certaines pathologies, telles que le sida, atteint parfois plusieurs milliers de dollars. Si les produits contrefaits ne contiennent pas de principe actif, son prix de revient est négligeable et le bénéfice très important.

2) Dans les pays de l’Union Européenne, les médicaments non remboursés ou ceux dits « de confort » comme les médicaments contre le dysfonctionnement erectile.

3) Les médicaments détournés de leur indication initiale : EPO, stéroïdes anabolisants…

Internet, principal vecteur de la contrefaçon

Les boîtes mails des internautes sont régulièrement inondées de spam incitant à l’achat de médicaments sur Internet. Les médicaments les plus vendus sur Internet sont les médicaments traitant les troubles de l’érection et les produits d’amaigrissement. Ces sites Internet créent la confusion chez les consommateurs puisqu’ils se font passer pour des médicaments autorisés. Entre 4.500 et 15.000 sites internet vendent des médicaments indiqués dans les troubles de l’érection. Pourtant, plus de la moitié des médicaments vendus sur Internet sont des contrefaçons.

Les faussaires profitent du tabou dont la sexualité fait encore souvent l’objet: la difficulté de consulter, de se rendre à la pharmacie, sont autant d’obstacles qui orientent les futures victimes vers l’achat de médicaments sur internet.

En règle générale, il faut faire très attention lors des achats de médicaments par Internet. Le fait de n’en acheter aucun par le biais de ce dernier serait encore mieux puis qu’Internet est l’un des marchés dans lequel on peut trouver le plus grand taux de médicaments contrefaits présentés au prix et à la place du produit authentique.

Avec une croissance continue de la consommation de produits pharmaceutiques, il faut faire face à une croissance en parallèle de la production des “faux produits”.

Prochainement, la deuxième partie de cet article sur les médicaments contrefaits: 2/2 – Comment distinguer en tant que consommateur un vrai médicament d’un faux. Pas très compliqué ! Il suffit de connaître quelques règles élémentaires.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s