Star Wars : Retour sur une saga qui a marqué plusieurs générations

Des vaisseaux spaciaux, des sabres lasers, des pouvoirs télékinétiques, des aliens, quoi de mieux pour échapper à la réalité ? Dès l’avènement de la saga, Star Wars a fait rêver des millions de personnes. Son succès fut sans précédent et engendra l’apogée de ce que l’on appelle désormais la « pop-culture », c’est-à-dire, tous les univers de science fiction, fantastique ou heroic-fantasy. Comprenant par exemple l’univers de Marvel, les livres comme Le seigneur des anneaux, ou les séries du type Star Trek. Mais qu’est-ce qui rend cette Fanbase attirante au point qu’elle compose désormais le quotidien d’une majorité de personnes ? Mais surtout quand est-ce que cela débute ?

Le cadre spatio-temporel

Suite à leur éjection du Destroyer Stellaire, vaisseau de base de l’Empire, R2-D2 et C3PO, les deux droides de renommée, atterrissent sur Tatooine dans le but de délivrer un message formulé par la princesse Leia Organa à “Obi-Wan Kenobi”. Là-bas ils sont capturés par des revendeurs de droides et rachetés par Luke Skywalker, un adolescent en manque d’aventure.

Une fois le message découvert, Luke se lancera à la recherche du personnage d’Obi-wan. Les évènements se succèdent, et par la suite, on apprend que la personne appelée “Obi-wan”, est un des derniers Chevaliers Jedi, autrefois dirigés par le Conseil des Jedi, siégant à Coruscant. Obi-wan apprend à Luke qu’il connaissait son vrai père, celui-ci, prétend-il, a été tué par le Seigneur Sith, Dark Vador. Le chevalier prend alors Luke sous son aile et l’épaule au cours de sa formation de Jedi.

Un film réalisé sous pression

Cette longue aventure commence en 1970. Georges Lucas ne savait, à l’époque, pas encore que son oeuvre allait faire de lui un des réalisateurs les plus primés de l’histoire du cinéma.

En effet, les débuts de la saga se firent suite à l’écriture du premier scénario dit « Le Journal des Whills » en 1973, qui par la suite sera affiné et réécrit pour l’enrichissement de l’univers. Les acteurs choisis pour incarner les rôles principaux furent Carrie Fisher (Princesse Leia Organa), Harrison Ford (Han Solo) et Mark Hamill (Luke Skywalker). Malgré cela, le premier film n’étant pas destiné à avoir un succès commercial, il ne sera programmé que dans 32 salles de cinéma aux États-Unis en 1977.

Mais les prédictions se trompèrent et le film fut un succès phénoménal à tel point qu’il sera diffusé mondialement en quelques mois. C’est à ce moment que la saga connaît un essor considérable : vente de produits dérivés, création de comics, conception de jouets (que la plupart des fans n’ont pas honte d’acheter au mépris de leur âge), vêtements, stands dans les conventions etc.

Pourquoi stopper son élan ?

Suite au succès fulgurant du premier opus, Georges Lucas se met en chantier pour la réalisation du second, qu’il décide de financer de sa poche par le biais de la société LucasFilm. Mais en raison de son état de santé très grave dû au stress généré lors de la réalisation du titre précédent, Lucas confiera la réalisation du film à Irvin Kershner. Celui-ci achèvera le film dans les délais pour le sortir en salle en 1980 avec à la clé, des effets spéciaux bien supérieurs et une citation qui marquera toute une génération, « No Luke ! I am your father ! »

Enfin vient le dernier film de la première trilogie, Irvin Kershner ne se sentant pas d’attaque à le réaliser, il confie la direction à Richard Marquand.

Craignant retards et dépassements de budget, Georges Lucas se montre beaucoup plus présent sur le plateau de tournage. A sa sortie, le film se démarque des autres devenant le plus rentable de la trilogie, laissant seize ans à son réalisateur pour profiter de sa famille et récupérer de l’énergie afin de se lancer dans une prélogie de l’univers.

Cette saga est aujourd’hui considérée comme l’archétype du « space opera ». En effet, toute personne se qualifiant de « geek » reconnaît être fan de star wars. C’est d’ailleurs grâce à cette popularité, due au fait que la plupart des adolescents et jeunes adultes ne peuvent pas vivre dans les limites du réel, que l’univers a droit à différentes adaptations en jeux vidéo (Star wars: Battlefront), en livres, ou même en dessin animés et films d’animation (The Clone Wars).

La sortie du 7ème opus le 16 décembre prochain marquera la fin d’une longue attente pour les fans impatients.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s